Message de la planche:
Les alizés sont bien là !!!

Les alizés sont bien là !!! (04/11/05)

Position à midi 18° 59' N, 40° 23' W, Vent arrière cap au 260, direct vers la Martinique. Les Alizés sont enfin arrivés, c'était timide les jours précédents, maintenant c'est un force 4 à 5 qui nous pousse, entre 6 et 10 noeuds.
Tout va bien à bord, la vie se règle autour des quarts de jour comme de nuit, avec le petit déj vers 11 h TU, et le repas unique vers 19-20 h TU.

Les manoeuvres aussi, hier 2 séances d'empannage, et de réduction de voilure pour la nuit, la planche faisant des surfs à plus de 11 noeuds avec la grande voile de 9,5 m2 à l'avant. Un peu de sport n'est pas mauvais pour la santé.

Ce matin, nous avons redispositionné les voiles, plus de 45 m2...Nous devrions faire du chemin.
Aujourd'hui visite du cosmonaute Dimitiri Smirnoff, qui s'est permis de nettoyer nos hublots, merci Dimitri, à bientôt sur nos écrans.

Nous avons tous, depuis le départ, utilisé la méthode cul salé. Devinez pourquoi, en tant qu'écolo pas question de gaspiller du papier.
Mais cette méthode viens de montrer ses limites, votre serviteur commence à inaugurer sa période cul rouge. De petits bobos de fesses, dus au frottement avec mon short de bain en synthétique. Bien fait pour moi, je reviens derechef au bon vieux coton.
Et maintenant, je commence ma période cul vert, avec des emplâtres à l'argile verte qui me soulagent grandement.
Les commentaires, suggestions et conseils sont autorisés.

Hier, au cours des nombreuses palabres qui agrémentent notre quotidien, une question s'est posée:
Pourquoi Tarzan est-il blanc, ainsi que tous ses descendants, à notre connaissance pas de Tarzan noir. Et même pas de métissage. Même pas avec des guenons.
Tarzan chez les Bonobos, ça pourrait être marrant, non?
Vous pouvez délirer avec nous sur le site, un peu de sérieux n'a jamais fait de mal.

A méditer : Depuis 2 mois nous avons vécu à 5 en presque totale autonomie énergétique. A bord, pas de carburant, sauf le gaz, dont nous aurons dépensé un peu plus de 12 kg, et ce parce que nous n'avons pas eu le temps de chercher des solutions renouvelables pour la cuisine.
Avec nos 2 panneaux solaires, nous nous éclairons, la planche a ses feux de route la nuit, l'ordinateur, le téléphone satellitaire, les piles rechargeables pour les radios, les GPS, les lampes torche, la caméra, les appareils photos, le lecteur de DVD, le chauffe eau électrique individuel fabriqué avec 2 vielles bougies de préchauffage, et enfin la tondeuse...
Tout cela marche sans dépendance énergétique extérieure.

A la maison cela devrait être encore plus facile, sauf pour les déplacements. Nous faisons des milliers de Kms grâce au vent.

A méditer aussi: Depuis notre départ, de Hierro, aux infos de RFI, TOUS LES JOURS le problème nucléaire (Iran, Corée) fait la une de l'actualité.

Maintes fois lu et relu à bord, l'excellent journal de la joie de vivre, LA DECROISSANCE. L'achat de ce journal fait partie des consommations indispensables. Pour vous aussi.

Tous droits réservés. Conception J.Maugendre 2006. Crédits images Jean-Luc Lainé, Pascal Robert, Julien Maugendre, Antonio Marciano-2005-2006.